btrhdr

Urbanisme/La ville-passé-futur/ La poésie et ses paysages.

Image de mise en avant :

Photo sur une ville avec ses immeubles, ses musées, ses voitures, ses panneaux d’interdiction, ses pubs, inscriptions et objets sauvages ainsi que l’enseigne d’une pharmacie.

La ville.

Elle accueillera parfois la Nature dans ses parcs et jardins mais celle-ci aura été verbalisée par les hommes et, à ce titre comme étant de tempérament sauvage, ils l’auront jugé, domestiqué et assagie, comme ils l’auraient fait pour un prisonnier enfermé dans une cellule.

Dans la ville il y a toujours les nuages que l’homme, s’il levait les yeux, pourra voir défiler dans le ciel comme s’il marchait en pleine nature.

La ville aura besoin d’espaces libres pour pouvoir s’épanouir, laisser s’exprimer sa poésie sinon celle-ci éclatera de façon sauvage et ses créations se superposeront, avec violence et passion, aux travaux de confort conçu par des hommes diplômés et mandatés.

Une ville aura besoin de poésie et celle-ci de toutes les façons s’inscrira, au jour le jour, dans ses murs comme dans un livre que, plus tard, nos enfants pourront lire.

Une ville se battra, au quotidien, avec son présent et les hommes alors, dès l’aube, en répareront les dégâts.

Les passés successifs d’une ville se superposeront avec son présent et ils formeront ensemble une sorte de millefeuille que l’homme, en marchant, côtoiera à chaque instant s’il prenait la peine de le voir.

La Nature.

L’homme vivra dans sa ville comme ses ancêtres vivaient jadis dans la Nature.

Le gratte-ciel ou le monument deviendra pour lui de la même utilité que l’arbre mort, aux troncs et branches noircies se dressant vers le ciel ou le rocher aux formes bizarres qui jadis indiquaient à l’homme la direction à suivre ou l’endroit exact où il se trouvait.

Parfois des os, des restes d’animaux ou d’hommes, leur indiquaient ces directions, tant matérielles que spirituelles.

Parfois sur leurs chemins, ils rencontraient des arbres portant des fruits murs auréolés d’insectes ou des champignons, qu’ils cueillaient pour se nourrir.

Jadis, ces rencontres faisaient partie de la vie, du confort de la vie, et, aujourd’hui, l’homme, quand il le pourra financièrement, fera pareil mais il cueillera d’autres sortes de produits qui sont aujourd’hui exposés dans des arbres vitrines qu’ils soient des vêtements de toutes les formes et couleurs, des téléphones portables, des ordinateurs ou de la nourriture sophistiquée, des fruits aux couleurs éclatantes et de formes parfaites car n’ayant plus aucun insecte pour les dévorer.

La ville.

La ville d’aujourd’hui suivra la courbe de la natalité, elle aura tendance à s’agrandir presque à l’infini mais alors, un jour, peut être dans un univers de science-fiction, ayant atteint une certaine grandeur, une partie d’elle pourrait se détériorer et, en perdant sa dimension, sa force et sa cohérence, elle deviendrait une entité urbaine, perdant alors son sens et son nom, que seul le monde moderne aura su inventer.

Elle sera devenue alors une terre désolée, sans poésie, dans lesquels les habitants, ayant perdu leurs racines, erreront à la recherche de leurs âmes ainsi que d’un peu de pain à manger.

Nicolas Antoniucci
Par Nicolas Antoniucci

Passionné par la vie dans ce qu’elle pourra avoir d'insolite, parfois d’inexplicable et aussi par l'art sous toutes ses formes, les voyages et bien entendu l'écriture, je vous propose de partager avec vous sur ce blog mes différentes passions !

Commentaires (13)

  1. Avatar

    Luc 27 décembre 2018 à 20 h 01 min

    La nature de la ville… On y pense, on la désire, on la fait.

  2. Avatar

    Jackie Joneson 8 mai 2019 à 9 h 13 min

    Nice blog here! Also your website loads up fast! What web host are you using? Can I get your affiliate link to your host? I wish my website loaded up as fast as yours lol

  3. Avatar

    viagra walmart 13 septembre 2019 à 12 h 36 min

    Great write-up, I am regular visitor of one’s website, maintain up the excellent operate, and It is going to be a regular visitor for a lengthy time.

  4. Avatar

    generic viagra 100mg 26 septembre 2019 à 1 h 44 min

    I absolutely love your blog and find most of your post’s to be exactly I’m looking for. Do you offer guest writers to write content in your case? I wouldn’t mind creating a post or elaborating on most of the subjects you write related to here. Again, awesome web log!
    sildenafil walmart

    • Nicolas Antoniucci

      Nicolas Antoniucci 26 septembre 2019 à 9 h 21 min

      Si vous voulez écrire sur un des sujets dont j’ai déjà parlé dans mon blog et sur lequel vous auriez envie d’écrire pour le développer ou le compléter, cela sera avec plaisir que je l’intègrerais, sous votre nom, en article dans mon blog.

  5. Avatar

    erectile dysfunction pills 28 septembre 2019 à 14 h 10 min

    I like this weblog very much, Its a real nice spot to read and receive info . “The love of nature is consolation against failure.” by Berthe Morisot.
    edegra sildenafil

  6. Avatar

    order viagra 29 septembre 2019 à 12 h 14 min

    There is noticeably a bundle to learn about this. I assume you made sure nice points in options also.

  7. Avatar

    stroke heat 1 octobre 2019 à 1 h 40 min

    Appreciate you sharing, great article. Thanks Again. Much obliged.

  8. Avatar

    he has a good point 3 octobre 2019 à 11 h 39 min

    I got what you mean , thankyou for putting up.Woh I am glad to find this website through google. « It is a very hard undertaking to seek to please everybody. » by Publilius Syrus.

  9. Avatar

    click to read more 6 octobre 2019 à 21 h 45 min

    Generally I do not read article on blogs, however I wish to say that this write-up very compelled me to take a look at and do so! Your writing taste has been amazed me. Thank you, quite nice article.

Laissez un commentaire

Votre adresse mail ne sera publiée. Les champs requis sont marqués *