Architecture de livres sur un paysage dessiné

Littérature et écriture/L’auteur/Les commentaires – Merci Mademoiselle.

Mon blog.

Ce blog est ouvert depuis maintenant deux années et je remercie les personnes qui, par les messages qu’ils auront envoyés, auront permis de casser la solitude ordinaire de l’écrivain qui se retrouvera seul face à une page blanche ou plutôt de nos jours face à son écran d’ordinateur.

Lorsqu’on entrera dans l’espace privé du tableau de bord d’un blog littéraire, le mien en l’occurrence, à partir duquel se pilotera un article, on pourra accéder aux messages qui sont envoyés à l’auteur.

Du moins ceux qui resteront après qu’Akismet, une sorte de Cerbère informatique, le chien à trois têtes gardant l’entrée de l’enfer dans la mythologie Grecque, en aura croqué de nombreux autres.

En ce qui me concerne, ceux qui resteront se composent d’une sorte d’agglomérat de messages publicitaires prenant l’allure d’une boule composée d’une quantité incroyable et quotidienne de propositions de vente de viagra, venant du monde entier comme si l’écrivain était en constante recherche d’amour charnel et qu’il aurait besoin d’un coup de main pour bander, pour s’exprimer, mots après mots, phrases après phrases et jours après jours, par l’écriture.

L’activité littéraire semblerait alors émerger d’une vitalité, sexuelle en l’occurrence, autant que de celle d’un esprit.

Piquées dans cette boule, jailliront parfois de jolies fleurs prenant la forme de messages chaleureux, par ailleurs toujours écrits en anglais et arrivant, semblerait-il, d’un peu partout dans le monde, peut-être même de France, sait-on jamais.

Trois réflexions.

La première, le Français restera un langage universel et lu dans le monde entier qu’Internet propagera suivant ses lois, plutôt ses entrainements successifs, échappant ainsi aux logiques restrictives des lois économiques se nourrissant de contenus certes mais aussi d’argent, de publicité et de statistique.

Internet repeindra, jours après jours, la vie avec de multiples couches d’une peinture qui aura été fabriquée à partir des évènements de notre quotidien. Elle sera de couleur changeante suivant qu’il soit triste ou joyeux ; c’est le mur, la toile, en quelque sorte.

La seconde étant que le contenu d’un blog pourra voyager dans le web, dans le monde, en fait, sans se frotter, sans devoir disparaitre au contact des pressions de pouvoir d’une société, souvent occulte, dans laquelle chacun de ses membres extraira ses droits de citoyen et l’ampleur de ses revenus à des équilibres, qu’il craindra quotidiennement de perdre.

La troisième étant que les textes passeront dans une sorte de tamis qui, telle une machine séparant le jus de la pulpe, proposera une direction, une illustration, à suivre ou ne pas suivre, quasiment métaphysique car ne semblant pas surgir d’une logique, juste une sorte de jus représentant les textes à lire, suivant son envie.

Pour moi, ce qui sortira de mes textes filtrés par ce mécanisme sera de multiples pubs me proposant d’acheter du viagra.

En utilisant du viagra je deviendrai, peut-être une sorte de dieu littéraire, un hyper reproducteur… De mots.

Un message- Merci mademoiselle.

Voici un extrait de message, à peu près anonyme, récent et charmant, parmi d’autres, qu’on pourra se trouver dans mon site, au fil des articles, et facile à comprendre avec Google traduction.

Je l’ai extrait des autres car il débutera par le mot anglais MAN ! Une interpellation à mon sens qui sera de nature tout à fait littéraire et aura certainement été proposée par une demoiselle. Il est suivi d’un texte fort sympathique et spontané.

Extrait d’un message sur l’article Photos sculptures/l’art hors temps archéologie-Mythologie et Modernité.

Magnificent items from you, man…

Nicolas Antoniucci
Par Nicolas Antoniucci

Passionné par la vie dans ce qu’elle pourra avoir d'insolite, parfois d’inexplicable et aussi par l'art sous toutes ses formes, les voyages et bien entendu l'écriture, je vous propose de partager avec vous sur ce blog mes différentes passions !

Commentaires (0)

Laissez un commentaire

Votre adresse mail ne sera publiée. Les champs requis sont marqués *