L’art hors Temps- Archéologie- Mythologie et Modernité/Photos- Sculptures

Image de mise en avant.

Sphinx archéologie Grecque, musée de Munich.

Introduction.

Le sujet de cet article consiste à montrer que dans l’art, ici sculpté, les créations de l’homme prendront leurs formes en se mélangeant à ses rêves, parfois à ses cauchemars, ainsi qu’à des représentations de métamorphoses issues de son regard sur les paysages qui l’entoureront et sont peuplés d’animaux, toujours présents dans son esprit comme étant un reflet de lui-même bien que le monde moderne, en décantant l’homme de l’animal, l’aura éloignée de ce qu’il était jadis, une âme primitive mi-homme mi-bête, plutôt à la fois homme et bête.

Dans sa quête d’une dualité, l’âme de l’homme moderne mélangera alors, une fois que la présence de l’animal aura totalement disparu, celle de l’homme avec celle, artificielle, des robots qu’il aura su créer.

Les créations des hommes se mélangeront aussi et depuis toujours à des abstractions qu’il extraira de son regard sur des rochers aux formes multiples stimulant ses souvenirs, sur des minéraux tels des cristaux ou des galets polis par les rivières, au fil du temps les rendant de formes douces et ovoïdes.

Métamorphose du corps.

Le Sphinx — Mythologie Émotion dans l’expression très humaine d’un visage retrouvé dans une sculpture archéologique Grecque. Femme et bête se mélangent en constituant un être imaginaire, l’expression fixée dans de la glaise d’une sorte de rêve, entre instinct, passion et raison… Un poème en volume dans lequel l’imagination dominera la raison, un souffle de vent arrivant des origines de l’homme.

Émotion et poésie dans le visage d’une sculpture de Volti, Litchi, vers 1970… L’expression charnelle et sensible de ce visage sculpté qui défiera le temps.

Mythologie — Volti, étude de Cyclope. Un être imaginaire qui sera sorti d’un rêve d’artiste.

Archaïsme et figuration — Les têtes.

Photos.

Les expressions interrogatives sur des visages, de l’archéologie à la sculpture d’aujourd’hui, Volti.

Abstraction éternelle, une forme pure, l’ovale.

Les formes pures traverseront le temps dans l’expression artistique…

Visage ovale dans une sculpture d’expression Bura (archéologie), Niger et visage ovale et volumes stylisés de la sculpture de Volti, Grâce, 1 960 environs.

Nicolas Antoniucci
Par Nicolas Antoniucci

Passionné par la vie dans ce qu’elle pourra avoir d'insolite, parfois d’inexplicable et aussi par l'art sous toutes ses formes, les voyages et bien entendu l'écriture, je vous propose de partager avec vous sur ce blog mes différentes passions !

Commentaires (346)

Laissez un commentaire

Votre adresse mail ne sera publiée. Les champs requis sont marqués *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.