Humanité insulaire/Littérature insulaire- Texte

Image de mise en avant : Dessin de Nicolas Antoniucci sur le Tatouage de Jade.

Internet.

Internet est une boite de pandore dans laquelle s’échapperont, lorsqu’on l’ouvre, tous les malheurs de l’humanité mais aussi, on y trouve des boites de collection réunissant des informations réunies sur des thèmes particuliers, celles-ci s’étant regroupés par la magie et puissance des mots et idées s’attirant entre eux, tels le fer par des aimants.

Ils s’agglutinent ensemble, utilisant les pouvoirs de la fée analogie, sur les pages des moteurs de recherche bâtissant ainsi la nouvelle culture de nos sociétés d’aujourd’hui.

La culture d’une communauté se révélant, grâce à l’utilisation de techniques variées, dans des domaines allant des progrès de la communication, à la science et l’art en passant, bien sûr, par l’architecture et la littérature.

Les iles en font partis.

De nombreuses iles évoqueront, photos et vidéos à l’appui, des endroits souvent aux allures paradisiaques — Soleil, mer sable et jeunesse — mais parfois aussi des endroits isolés, en pleine nature et subissant les violences rituelles de l’eau et de ses tempêtes — Puissance du vent et des orages chargés en feu par la foudre.

L’ile possède des frontières qui seront parfois difficilement franchissables et la vie, au cours du temps y accoste, tel un serpent naufragé migrant et accroché sur une simple branche ou noix de coco flottant sur l’eau, dont l’espèce se développera de façon particulière de génération en génération. Elle créera une espèce variante bien adaptée à son nouveau milieu et dite alors endémique. L’Australie, la plus grande ile du monde, en contiendra en quantité, animaux et plantes réunies.

https://nicolas-antoniucci.com/critiques/le-web-generalite-extraits-de-texte-du-livre-le-conflit-oiseaux-cie

La boite de Pandore.

Quelques iles décalées de notre monde moderne.

Ouvrons la boite de Pandore sur les iles.

En premier lieu nous trouvons la bien connue ile de North Sentinel, dans l’océan Indien dans laquelle vit, encore aujourd’hui, une communauté, une humanité insulaire arrivée sur place depuis plus de 60 000 ans.

Ils vivent en totale autarcie, refusant tout contact avec l’extérieur et allant jusqu’à tuer les éventuels visiteurs comme ce fut le cas, en 2018, pour un missionnaire évangélique américain, Georges Chau. Il est probable que cette communauté finira par disparaitre sous les assauts du grand chambardement climatique escortant les avancés techniques du monde moderne ou plus simplement par ceux de communautés humaines marginales et non administrativement répertoriées venant au contact discrètement par le feu ou la transmission de maladies.

À moins que…

Il existe aussi dans le monde l’ile Brésilienne de Qeimada Grande, dite ile aux serpents, qui abrite ces animaux, en quantité. En littérature, Robinson Crusoé, héros du livre de Daniel Defoe, naufragé, mènera durant de longues années un combat contre la Nature et la solitude. Son esprit affrontant un monde extérieur aussi violemment que le fait une population à la suite d’une guerre du fait de l’invasion de ses territoires par ses ennemis et étant devenue aussi isolé qu’un individu Lambda asocial et sans ressource — Perdu dans la mer de l’indifférence. L’homme est une ile de chair, d’os et de sang, émergeant de la vaste mer Sociétale traversée de forts courants, richesse pouvoir et domination, dans laquelle ses 5 sens devront lui permettre de s’adapter pour survivre. Ainsi, pour rester dans mes fantasmes littéraires, certaines histoires de mes romans ou nouvelles prennent pied dans des iles.

https://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%8Ele_de_North_Sentinel

https://nicolas-antoniucci.com/textes-inedits/science-fiction-la-renaissance-de-lhumanite

https://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%8Ele_de_Queimada_Grande

L’ile du Kamas et Le Tatouage de Jade.

Ainsi…

Dans l’Ile du Kamas, une collectivité a décidé de se détacher de l’ordre établi du fait de ses imperfections et injustices et, au cours du déroulement de l’histoire, elle trouvera refuge, en premier lieu, dans une architecture, une sorte d’ile de béton se dressant dans une mer urbaine et, ensuite, après que celle-ci fut repérée et détruite, dans une ile de la Méditerranée dans laquelle cette communauté tentera de développer, année après année, une vie sociale endémique.

Ainsi…

Le dénouement de ma nouvelle fantastique Le Tatouage de Jade, écrite en 2010, dans laquelle les personnages subiront, dans leurs comportements et actions, la puissance d’une toile mystérieuse, l’Ile des morts de Böcklin, se fait dans une ile mystérieuse. Elle est perdu au milieu d’une mer, non pas d’eau mais de sable, de sable et ressemblant trait pour trait à celle représentée dans la toile du peintre — Crâne et cyprès mélangés — et à partir de laquelle les âmes, accumulées depuis fort longtemps à cet endroit, après s’être détachées de leurs corps, quitteront la Terre pour s’envoler ensemble dans le ciel.

https://nicolas-antoniucci.com/livres/lile-du-kamas

https://nicolas-antoniucci.com/livres/alpha-cha-et-le-tatouage-de-jade

Par Nicolas Antoniucci

Passionné par la vie dans ce qu’elle pourra avoir d'insolite, parfois d’inexplicable et aussi par l'art sous toutes ses formes, les voyages et bien entendu l'écriture, je vous propose de partager avec vous sur ce blog mes différentes passions !

Commentaires (1)

Laissez un commentaire

Votre adresse mail ne sera publiée. Les champs requis sont marqués *