Clémence

D’une île à l’autre/La Nature- Portrait en gris – Clémence

La nature

J’ai consulté un remarquable livre sur les œuvres de Man Ray, édité par Taschen, qui présente des photos en gris. Elles sont accompagnées par des textes poétiques qu’il aura écrits et seront aussi fulgurants, en émotion, que les images.

Le gris est la couleur du souvenir et voici une histoire sur les interactions entre la Nature et la naissance d’un enfant que j’aurais déjà racontée dans un de mes livres, Objet, aujourd’hui totalement oublié et qui, par ailleurs, aura été à l’époque de sa publication quasiment introuvable, et dont les mots auront cependant été imprimés sur des pages de papier mais dont les existences furent aussi éphémères que des ailes de papillon.

Voici un texte dans laquelle la Nature sera en joie suite à un évènement ce qui montrera, par ailleurs que la Science-fiction ou le conte, auront leur place dans la vie de tous les jours et que, s’il existait une frontière, elle ne saurait être que culturelle :

Extrait, Objet – 2004.

  

… La même matinée, Juge et Bernadette sont partis se promener à pied sur la plage qui se trouvait non loin de l’hôtel. Pour cela, ils se sont engagés dans le petit chemin de terre rouge qui y mène.

Ils ont rencontré un cheval debout qui semblait posséder un sexe tronqué, sans gland.

Aussi, mais un peu plus loin, un fruit sphérique comme un melon mais qui n’en était pas un et laissait apparaître un intérieur de consistance gélatineuse.

Il était garni de longs fils noirs et de graines qui ressemblaient à des spermatozoïdes.

Juge fut alors persuadé qu’entre ces deux acteurs de la vie, qui sont le cheval heureux et le melon, il existait un rapport de complémentarité.

Une synthèse et une évidente continuité s’étaient formées entre cet animal et le végétal.

Comme si la semence du cheval était sortie de son sexe et aurait pris l’apparence d’un melon éclaté et éloigné de lui.

Leurs natures différentes se seront fondues jusqu’à ne plus se dissocier et ne former qu’un seul corps dans un espace-temps différent.

Celui non pas seulement des hommes mais de la vie, une histoire racontée dans le grand livre de la Nature.

Juge n’aura que quelques semaines plus tard l’explication de cette rencontre.

Alors qu’ils étaient rentrés à Paris, Bernadette lui avait téléphoné pour lui annoncer qu’elle était enceinte…

Juge avait alors compris à cette annonce que le cheval heureux l’avait déjà informé mais qu’il n’avait pas su, à ce moment-là, le comprendre et, pour lui, depuis ce jour, les figures du cheval et de la sphère, lorsqu’ils étaient associés, devenaient un symbole universel qui exprimait la fécondation et pouvait se rencontrer un peu partout dans le monde…

 La culture d’une société taillera à coups de hache dans les matières de la vie proposées par la Nature de façon à octroyer aux hommes, à une époque donnée, les vérités parfois passagères qui les représenteront.

Nicolas Antoniucci
Par Nicolas Antoniucci

Passionné par la vie dans ce qu’elle pourra avoir d'insolite, parfois d’inexplicable et aussi par l'art sous toutes ses formes, les voyages et bien entendu l'écriture, je vous propose de partager avec vous sur ce blog mes différentes passions !

Commentaires (1)

  1. Avatar

    Dewey Cabral 8 mai 2019 à 8 h 40 min

    Hi there, i read your blog occasionally and i own a similar one and i was just curious if you get a lot of spam remarks? If so how do you protect against it, any plugin or anything you can recommend? I get so much lately it’s driving me crazy so any support is very much appreciated.

Laissez un commentaire

Votre adresse mail ne sera publiée. Les champs requis sont marqués *