l’Oeuf/ Sixième sens/Le ver ressuscité- La danse des canards cosmiques.

Les cinq sens et la téléphonie

Je m’intéresse à la Science Fiction et consulterais souvent, tout au long de mes journées, des articles sur ce thème qui jailliront comme des geysers d’eaux chaudes des profondeurs quasi galactiques de mon téléphone portable, comme si l’homme moderne avait découvert un sixième sens qui serait la téléphonie.

Les cinq sens seront pour l’homme des fonctions du corps qui lui permettront d’accéder à la perception de son environnement. Ce seront depuis toujours l’ouïe, le toucher, l’odorat, le goût et la vision.

Il restera malgré tout que le sixième sens existera, il sera de nature  plus polyvalent et abritera de nombreux sous dossiers, tel la perception extra sensoriel et, aujourd’hui, la téléphonie, via internet.

 

Actualités

 

1- Le ver ressuscité.

Des savants Russe auront, dit-on, réussi à ressusciter un ver qui dormait depuis des millions d’années, dans un lit de boue.

Il semblait bien qu’il ne fut pas mort mais simplement entré en hibernation, enfouit au plus profond de la terre, là où le temps n’existera plus.

Malheureusement, bien qu’ayant été longuement interrogé par des savant compétents, il s ‘avéra que ce ver était atteint d’amnésie et qu’il ne se souvenait plus de rien.

iI n’aura pu les informer sur la nature dans ces temps lointains, ses paysages, ses animaux, son climat…

Il n’aura su les informer, non plus, sur les dangers de sa vie, sur la nature de ses prédateurs.

Venant de si loin dans le temps, espérons que ce ver ne sera pas un enfant et que, revenu à la vie, il ne grandira pas tout en devenant si géant, si colosse, qu’il engloutira tout le laboratoire et les laborantins infirmiers qui s’occupaient de lui.

 

 

2- La danse des canards cosmique.

Il semblerait qu’un astrophysicien ait pu démontrer que des univers se suivent les uns après les autres, le dernier en liste, sortant de nulle part, ayant, au préalable, dévoré celui qui le précédait et, de ce fait, aurait éructé un énorme Bing bang; un de plus depuis la nuit des temps.

Le monde ainsi se répètera repoussant encore plus loin l’origine de sa naissance, dans la nuit des temps.

Les anciens avaient regroupés ces interrogations dans des symboles prenant les formes de leurs dieux.

Nos proverbes aussi les évoqueront parfois tel celui-ci, qui est fort connu, Qui sera né le premier de la poule ou de l’oeuf?

Pour moi, cela sera indéniablement l’oeuf du fait de sa coquille avec sa forme dure, lisse et ronde, lui permettant de voyager, sans heurts, dans l’espace après être sorti d’un trou noir qui contiendra aujourd’hui, pour nous, tous les mystères des origines du monde et donc de la vie et, ensuite, pourra éclore, quelque part sur une planète et surgira, alors, la poule.

Ce voyage ne serait pas possible pour une poule, avec son cœur qui bat et toutes ses plumes, si fragile qu’elles brûleraient.

Cette succession d’univers, se succédant les uns derrière les autres, ressemblera à une sorte de danse des canards cosmique.

La danse des canards est importante dans nos fêtes populaires, dans lesquels les fêtards se suivront, en gesticulant, les uns derrière les autres.

Le point de fuite relatif à une mise en perspective de notre univers, remontant le temps, sera encore, de nos jours, invisible.

Mais, peut-être un jour, avec la science et le nombre

Nicolas Antoniucci
Par Nicolas Antoniucci

Passionné par la vie dans ce qu’elle pourra avoir d'insolite, parfois d’inexplicable et aussi par l'art sous toutes ses formes, les voyages et bien entendu l'écriture, je vous propose de partager avec vous sur ce blog mes différentes passions !

Commentaires (0)

Laissez un commentaire

Votre adresse mail ne sera publiée. Les champs requis sont marqués *