Société/Mondialisation-et-humanité/Le fabuleux destin du poisson lion.

Le fabuleux destin du poisson lion.
Image de mise en avant : Caricature-Le poisson lion et l’argent.

Communication et transports.

La mondialisation existera en fait depuis toujours et se développera de siècles en siècles tout en affutant ses nouvelles armes venant des progrès des hommes faits, entre autres, dans les communications et transports.

Qui passera, pour le premier, des contes et légendes jusqu’à l’emploi des téléphones portables et autres progrès techniques, et, pour le second, du transport à pied jusqu’à l’utilisation d’avion pour se déplacer rapidement et même, très bientôt, de fusées…

Les effets de cette mondialisation chauffent tellement Gaïa, la Terre mère des Grecques, que, du fait ce qu’on nomme aujourd’hui le réchauffement climatique, elle est contrainte de se déshabiller en se débarrassant de multiples espèces animales et végétales qui, jusqu’à présent, couvraient son corps de déesse et elle devra même parfois se rafraichir, à grands coups de vent, de tornades ou typhons, afin de ne pas succomber aux fortes chaleurs.

Le poisson lion et les méduses.

Pendant ce temps-là, quelques animaux émergeront et suivront leur petit bonhomme de chemin, dans ce nouvel environnement, tel le poisson lion, qui sera un mélange de beauté et de terreur, multi-épineux, comme le serait une fleur empoisonnée, étant invasif, se mondialisera, se lançant à la conquête des mers et océans, en compagnie des belles méduses qui se multiplient et l’escorteront dans cette conquête.

La mondialisation telle qu’elle est vécue par les hommes sera suivie de peu par celle que subira Gaïa, dont les habits s’effeuillent au fil du temps.

La protection de la couche d’ozone vue par Gaïa.

Nicolas Antoniucci
Par Nicolas Antoniucci

Passionné par la vie dans ce qu’elle pourra avoir d'insolite, parfois d’inexplicable et aussi par l'art sous toutes ses formes, les voyages et bien entendu l'écriture, je vous propose de partager avec vous sur ce blog mes différentes passions !

Commentaires (0)

Laissez un commentaire

Votre adresse mail ne sera publiée. Les champs requis sont marqués *