Littérature- Extrait de textes/ Écriture en cours — L’ile du Kamas

Image de mise en avant. Couverture de l’Arbre du Kamas et l’Ile du Kamas

Écriture

Dans ma série de livre que j’ai publié à Libres d’écrire, en 2008, sous le nom de collection Couleur sodium, mon premier roman s’appelle L’Arbre du Kamas.

https://nicolas-antoniucci.com/livres/larbre-du-kamas

Il raconte, sous une forme romanesque, une histoire dans laquelle des hommes, regroupés en collectivités, qu’elles soient de fonction administrative ou de nature mafieuse, s’affronteront pour prendre le pouvoir et de la richesse.

Au milieu de ces tourbillons d’actions est apparue une mystérieuse association dont l’existence et les comportements focaliseront la méfiance des pouvoirs en place qui chercheront alors par tous les moyens à la détruire.

13 ans après la rédaction de l’Arbre du Kamas, j’ai entrepris l’écriture d’une suite qui complètera l‘histoire racontée dans le premier livre.

Elle est intitulée, L’ile du Kamas et s’accrochera, dans un même flux d’actions, au premier ouvrage. À mon sens, l’intérêt est double, le premier étant que l’histoire se complètera et le second, étant sur le plan de l’écriture, de constater la continuité d’une écriture sur le prolongement d’un même texte, après treize années de silence.

Extrait du manuscrit en cours :

Nous avons des bateaux qui naviguent un peu partout en Méditerranée lâchant dans le ciel, jours après jours, leurs nuées de drones espions équipées de caméras quadrillant le ciel, tel un nuage de mouches noires entourant un plat de viande avariée, se tenant à la recherche d’indices pouvant nous révéler la présence d’une communauté humaine illicite de nature incongrue et délictueuse — L’ile refuge de l’association des Poètes, L’ile du Kamas.

Le Docteur affirma, en entendant ces remarques venant d’en haut — hiérarchiquement d’en haut — en redressant son buste comme un coq le fera rituellement — Magie de l’univers — en se dressant sur ses ergots, comme faisant sa prière quotidienne au jour naissant.

Il dit :

Je suis prêt, bien qu’ayant pris en treize années un peu d’âge et d’embonpoint, il me tarde de rencontrer à nouveau ces individus hors normes, socialement parlant ! Tenez-moi au courant que je prépare mes valises avant de m’engager dans cette expédition, soit mon attirail de flic avec, entre autres, sifflet, gilet pare-balle, révolver et menotte, ainsi que mon maillot de bain, couleur bleu gendarmerie, pour mes heures contractuelles de détente…

 

Par Nicolas Antoniucci

Passionné par la vie dans ce qu’elle pourra avoir d'insolite, parfois d’inexplicable et aussi par l'art sous toutes ses formes, les voyages et bien entendu l'écriture, je vous propose de partager avec vous sur ce blog mes différentes passions !

Commentaires (0)

Laissez un commentaire

Votre adresse mail ne sera publiée. Les champs requis sont marqués *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.