Livre de Nicolas Antoniucci/Le monde de Fer-Or/ Textes et dessins./Partie 1- Les personnages de la royauté.

Image de mise en avant, Pyramide, le château Triangle, dans le paysage de Fer-Or.

Dessins de Nicolas Antoniucci.

Fer-Orhttps://nicolas-antoniucci.com/art/science-fiction-sortie-de-fer-or-livre-de-nicolas-antoniucci-propos-sur-lecriture
Extrait 1, le château Pyramide.

Le coeur social de ce royaume était une gigantesque construction

pyramidale de cent quarante-six mètres de haut construite à partir

d’un plan carré possédant des côtés de deux cent quinze mètres de

long, respectant ainsi les proportions de la pyramide de Khéops, en

Égypte ancienne, sans que l’on en connaisse aujourd’hui vraiment les

raisons – ceci étant probablement lié à une programmation ayant été

effectuée, jadis, par un ingénieur égyptophile, lors de la conception

des premiers robots sous le règne des hommes.

.Ce concept de forme pyramidale était resté, depuis tout ce temps,

dans la royauté comme étant une proportion de nature remarquable

et quasi divine …

Dessin- Hardiesse, le nouveau roi de Fer-Or.

 

 Extrait 2, Hardiesse roi de Fer-Or .

… Les nerfs et les veines artificielles branchés et fixés les uns aux

autres, le roi, quittant sa léthargie, se leva d’un bond.

Son corps et sa couronne clignotaient maintenant de mille

couleurs en de nombreux endroits.

Il sortit et se présenta au peuple bipède massé devant le bâtiment.

Il rugit trois fois une phrase rituelle pré-programmée par ses

concepteurs et ouvrant la porte à son autonomie, à sa longue vie :

« Je suis le nouveau roi ! Je suis le nouveau roi ! Je suis le nouveau

roi ! Je suis Hardiesse, le nouveau roi ! »

Les princes se tenant à ses côtés applaudirent de leurs trois mains

et des représentants du peuple, dehors et se tenant debout, les

imitèrent de leurs deux seules mains tout en hurlant son nom :

« Hardiesse, Hardiesse ! »

La cérémonie…

Dessin- Un Prince de Fer-Or sur sa machine.

 

Extrait 3- Princes et écolos.

… Un écolo-hyène, noir jais et tête couleur or, s’approcha des corps

en ricanant, semblant renifler avec plaisir l’odeur de la mort.

Les destins de Làà et de Bèl bifurquèrent à ce moment et

empruntèrent d’autres directions, car une dizaine de cobras-espions,

semblant sortir de nulle part et étincelant de lumières, se placèrent

devant eux, se dressant, agressifs, pour les obliger à s’arrêter, ce qu’ils

firent.

Immédiatement et à renfort de bruit – klaxon, trompette et

sirène – une machine, un équipage formé de trois princes assis sur

leur fourmi géante d’acier, sortit de la végétation environnante,

pliant et brisant les branches, et se plaça devant eux, toutes les

lumières des couronnes des leurs passagers étant allumées.

Un des trois princes leur hurla l’ordre de s’arrêter avec une voix à

tonalité métallique semblant provenir d’un haut-parleur.

Quelques écolos curieux venus observer le théâtre du combat,

dont une girafe verte, un lion phosphorescent et un phoque rouge,

en entendant ce tintamarre, s’enfuirent, effrayés.

Dessin.

Un chat requin, personnage virtuel appellé, en l’an 6391, écolo sort d’une forêt.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Nicolas Antoniucci
Par Nicolas Antoniucci

Passionné par la vie dans ce qu’elle pourra avoir d'insolite, parfois d’inexplicable et aussi par l'art sous toutes ses formes, les voyages et bien entendu l'écriture, je vous propose de partager avec vous sur ce blog mes différentes passions !

Commentaires (0)

Laissez un commentaire

Votre adresse mail ne sera publiée. Les champs requis sont marqués *